Italiano
Español
English
 Italiano    Español    English  

Home



Classification 

et

Identification

 

Tous les organismes vivants sont divisés en groupes homogénes par catégories hiérachiques dont la catégorie supérieure contient celle inférieure. Ce système fut montré dans le Systema Naturae (1758) par Carl von Linné (Carlo Linneo ou bien Linnaeus). Les catégories principales sont: "règne" (regnum), (phylum), "classe" (classis), "ordre" (ordo), "famille" (familia), "genre" (genus) et "espèce" (species). 

 

Par exemple, celle est la classification de l'insecte Nezara viridula.

 

Règne: Animalia

Phylum: Arthropoda

Classe: Insecta

Ordre: Heteroptera

Famille: Pentatomidae

Genre: Nezara

Espèce: viridula

 

Il y a beaucoup d'autres catégories intermédiaires comme par exemple la "superfamille", qui conient deux ou plus familles, ou la "sousfamille", qui conient deux ou plus genres. En effet chacune catégorie est une "abstraction" basée sur les caractéristiques communes à beaucoup d'organismes. 

 

Chacun organisme est identifié par à couple de noms ("système binominal") qui sont le genre et l'espèce, parfois il y a assi un tierce nom ou bien la "sous-espèce" (ou "race géographique"). Il y n'a pas encore une définition d'espèce universellement valide: par exemple il y a une définition " typologique" (l'espèce est un "groupe d'organismes avec un nombre minime et suffisant de caractéristiques morphologiques communes") et aussi une "biologique" (l'espèce est un "groupe d'organismes inter-fertiles"). La primiere définition cosse avec l'existece "d'organismes" qui, quoique morphologiquement similaires, ne sont pas "inter-fertiles", tandis que la seconde définition ne peut être employée par les organismes agamiques ou éteints. 

 

Dans la plupart des cas il n'est pas facile l'identification sur la base d'une photographie. Généralement une identification rigoureuse demande un examen de caractéristiques, comme les nervures ou le nombre des segments de l'antenne, qui ne sont pas facilement visibles dans les photographies. il est une règle bonne celle de réaliser beaucoup de photographies avec angles différents. Successivement nous pourrions procéder de la manière suivante:

 

1) Identifier la classe (voir le guide) et l'ordre (pour les insectes voir la section spécifique).

2) Contrôler la photographie de l'arthropode avex celles du web ou des livres; cette phase peut  conduire à l'identification de l'espèce, mais généralement aider seulement pour l'identification de la famille ou du genre.

3) Utiliser une liste de caractéristiques morphologiques pour identifier la famille (ou le genre, ou l'espèce) ou pour contrôler si la determination de la phase antérieure est correcte (pour les insectes voir la section spécifique). Les "check list" (listes des espèces vivantes dans la zone) peuvent aider nous à restreindre champ de recherche.

 

 

 

La Métamorphose

 

La métamorphose est un complex procés moyennat quoi se réalise le développement de beaucoup d'animaux  et en particulier des insectes; mais non tous les insectes sont sujettes à la métamorphose. Les Thysanura, par exemple, ne sont pas sujettes à la métamorphose mais subissent beaucoup de mues  [insectes "amétaboles" (1)]. Généralement nous individualisons les suivantes phases: oeuf, larve, pupa (ou chrysalide) et adulte (ou imago). La métamorphose est appelée incomplète si il y n'a pas la phase de pupa (avec la signification de la phase précédente celle d'adulte et dans laquelle l'insecte ne mange pas; notez que quelques auteurs emploient le mot nymphe pour indiquer cette phase au lieu de la larve des insectes avec métamorphose incomplète).

 

Généralement dans la phase de pupa il y a la dissolution des tissus internes (histolyse). La larve (ou nymphe) des insectos avec métamorphose incomplète, appelés "hémimétaboles" (2), est très similarie à l'adulte mais seulement celuci-ci est mûr sexuelement et, en le cas d'instectes ailés, il a aussi les ailes complètement développées; tandis que en les insectes avec métamorphose complète ou "holométaboles" (3), la larve est très différentes. Dans tous les cas la larve est sujette à 4 ou 5 mues dans lesquelles ella se débarrasse de l 'ancienne cuticule ("exuviae"); la phase entre una mue et l'autre est appelée "instar".  Chez  quelques espèces la métamorphose est appelée complexe puisque il y a beaucoup de phases intermédiaires; en particulier les Ephemeroptera, avec quelque exception, comprend aussi una phase de subimago, la subimago est ailé et précède la phase d'adulte.

 

L'entier procès, c'est-à-dire de l'oeuf au stade adulte, généralement emploie deux / huit mois et les stades qui précèdent ce d'adulte emploient plus temps que ce dernier, (quelques cigales périodiques emploient 17 ans par exemple pour devenir adultes); parfois les conditions ambiantes peuvent ralentir ou accélérer le développement (il a été reporté que quelques espèces de Cerambycidae et Buprestidae ont employé 40-50 ans pour se développer dans le bois sec). Les adultes vivent seulement moins d'un an (les adultes d'Ephemeroptera et les mâles des Coccoidea et Strepsiptera peu heures), mais en quelques espèces le stade d'adulte peut durer différents ans: quelques espèces des Carabidae et des Thysanura vivent 2-3 ans, les reines des abeilles vivent 5 ans, les reines des fourmis 5 ou plus ans (il a été reporté que quelques exemplaires ont même vécu à 29 ans), les reines de quelques espèces d'Isoptera vivent 50 ans.

 

 

picture

oeuf, larve (chenille), pupa (chrysalide) et adulte de différentes espèces de Pieris

(insecte holométaboles)

picture

nymphe et aldulte de Nezara viridula

(insecte hémimétaboles)

picture

larve, pupa (chrysalide) et adulte de Coccinella septempunctata

(insecte holométaboles)

 

 

(1) Collembola, Protura, Diplura, Thysanura.

 

(2) Anoplura, Blattaria, Dermaptera, Embioptera, Ephemeroptera, Heteroptera, Homoptera, Isoptera, Mallophaga, Mantodea, Odonata, Orthoptera, Phasmida, Plecoptera, Psocoptera, Thysanoptera.

 

quelques auteurs emploient le mot "hémimétaboles" seulement pour les insectes avec larve aquatique et adulte terrestre (Odonata, Plecoptera, Ephemeroptera) et "paurométaboles" pour les autres insectes; pour ceux-ci ils emploient aussi le mot "métamorphose graduel".

 

(3) Coleoptera, Diptera, Hymenoptera, Lepidoptera, Mecoptera, Neuroptera, Siphonaptera, Strepsiptera, Trichoptera.

 

Bibliographie

 

 

Alessandro Strano